Eric Coquerel:Την Τρίτη, 19 Απρ θα είμαι στην Αθήνα, να χαιρετίσω τη γέννηση του κινήματος ΠΛΕΥΣΗ Ελευθερίας (Freedom Ride).

18-4-2016
























DR Avec Zoé Konstantopoulou le 14/11/15 dans les rues du 11ème pour rendre hommage aux victimes du 13/11 - Photo Sarah Legrain

Eric Coquerel:Την Τρίτη, 19 Απρ θα είμαι στην Αθήνα, να χαιρετίσω τη γέννηση του κινήματος ΠΛΕΥΣΗ Ελευθερίας (Freedom Ride).

Samedi 16 avril au soir Yanis Varoufakis est venu soutenir Nuit Debout. Mardi 19 avril je serai à Athènes aux côtés de Zoé Konstantopoulou pour saluer la naissance du mouvement Plefsi Eleftherias (Trajet de liberté).

Ce sont de ces voix qui portent encore les objectifs originels du Syriza de janvier 2015, celui qui, arrivé au pouvoir, refusait le mémorandum et la politique de l'austérité de l'UE.
Depuis, on le sait, le gouvernement Tsipras a cédé aux diktats de Bruxelles et Angela Merkel aidés par François Hollande.

Ce désastre nous a poussé à faire une proposition : le sommet internationaliste du Plan B (voir http://www.eric-coquerel.fr/node/299) auquel Jean-Luc Mélenchon, Zoé Konstantopoulou, Oskar Lafontaine, Stefano Fassina et Yanis Varoufakis ont appelé en septembre dernier. Deux éditions ont déjà eu lieu, à Paris puis à Madrid, une 3ème en Allemagne étant prévue.

Zoé Konstantopoulou était la Présidente du parlement grec. On l'a découvert, véritable pasionaria grecque, refusant jusqu'au bout au parlement le plan proposé par Tsipras suite à l'accord avec l'UE. Elle le faisait au nom du mandat donné par le peuple. Elle a porté, avec Yanis mais aussi nos amis d'Unité Populaire, scission de Syriza, la flamme de la résistance à l'ordre austéritaire de Bruxelles relayé malheureusement désormais par le gouvernement Tsipras.

J'ai découvert Zoé un triste jour, le 14 novembre 2015, lorsque venue pour la première édition du Sommet ajournée pour cause des massacres du 13 novembre, elle est nous a accompagné, Jean-Luc Mélenchon, Danielle Simonnet et moi-même, pour se recueillir sur les lieux dans le 11ème arrondissement de Paris. Nous nous sommes retrouvé depuis à paris pour le 1er sommet puis à Madrid pour la seconde édition.
J'ai découvert une militante de caractère, intelligente, une tête dure, généreuse, de conviction qui possède toutes les qualités pour jouer un grand rôle en Grèce mais aussi, ensemble, dans le cadre de la résistance à l'ordolibéralisme et de la désobéissance aux traites européens. Elle est d'ailleurs aujourd'hui l'une des figure principales du Sommet du Plan B.

Elle a donc décidé d'initier un projet collectif, un nouveau mouvement qu'elle lancera mardi à Athènes : Plefsi Eleftherias (Trajet de Liberté). Après m'être rendu lundi à l'ouverture du congrès de la CGT, je serai très heureux de me rendre en Grèce pour intervenir à ce meeting de lancement au nom du Parti de Gauche mais aussi de Jean-Luc Mélenchon.

Zoé m'a envoyé quelques mots pour définir ce projet : "Plefis Eleftherias est un nouveau parti-mouvement pour revendiquer la liberté du peuple, la souveraineté démocratique, la justice, la transparence, la protection des droits de toutes et tous, l'abolition de la dette illégale et odieuse et la revendication des réparations de guerre de la part de l'Allemagne à la Grèce. Contre les politiques de soumission, d'austérité et d'extrême urgence, contre les extorsions monétaires et bancaires. Un mouvement-parti qui fait appel à toute la société et aux jeunes générations, un parti qui utilise internet et les réunions ouvertes en tant que moyens de mobilisation. Un parti qui opère en toute transparence et ne reçoit de soutien financier que par les citoyen-ne-s qui veulent appuyer sa création et son fonctionnement".

Une Grèce insoumise en quelque sorte...
Ajouter un commentaire


Πηγή: www.eric-coquerel.fr/node/483

0